Le bilan Carbone, un outil de plus pour évaluer sa ferme.

Si vous désirez en apprendre plus sur le bilan carbone, cet article est pour vous! Nous y parlons du processus ainsi que de l’expérience vécue par des producteurs agricoles qui ont décidé de faire leur bilan carbone. Voici un extrait:

« Les premières personnes qui sont affectées par les changements climatiques sont les producteur.rice.s agricoles. Ceux-ci travaillent avec la météo et les conditions climatiques afin de produire les vivres dont nous avons besoin. Que ce soient la température, la quantité d’eau, les cycles de gel-dégel, tous ces facteurs doivent être pris en considération afin de continuer de vivre de la terre. C’est pourquoi on les voit s’intéresser autant au bilan carbone et à mettre concrètement et maintenant des actions pour améliorer leur impact agroenvironnemental. »

Pour lire la suite, cliquer sur l’image de la chronique!

La lutte intégrée, une stratégie gagnante !

Producteur de grandes cultures et de porcs dans la MRC des Maskoutains, la famille Renard cultive de grandes superficies sous régie conventionnelle en travail réduit. Après avoir mis l’emphase sur les méthodes de travail réduit du sol, ils ont plus récemment commencé à appliquer les principes de lutte intégrée pour le contrôle des mauvaises herbes. Plutôt que d’utiliser les herbicides de façon automatique, on tient compte des espèces présentes et de la pression dans le choix des herbicides et du nombre de passages.  L’entreprise a récemment fait l’acquisition d’une houe rotative et a fait des essais dans certains champs où la pression de mauvaises herbes est faible pour dans le but de réduire la quantité d’herbicides appliquée.

Le Grenier Gardangeois, une ferme de proximité qui va de l’avant!

Depuis la reprise de la ferme familiale, il y a deux ans, Christian Grenier et sa conjointe Stéphanie Taylor ont commencé à mettre l’entreprise à leur image. Que ce soit par des projets d’agroforesterie, de biométhanisation, d’introduction de nouvelles méthodes culturales, d’aménagements autour des bâtiments d’élevage et plus encore, ces deux producteurs ne chôment pas.

C’est à cause de leur vision pour l’agriculture de demain qu’ils sont si motivés à faire autant de projets. Ils souhaitent arrimer environnement et agriculture et ainsi prouver qu’il est possible de faire de l’agriculture durable. Pour ce faire, ils souhaitent trouver des techniques d’agriculture durable qui permettront de tendre vers des produits écoresponsables, qui respectent l’environnement et qui soient carboneutres.

Une ferme où la biodiversité a plusieurs significations

Il n’y a pas qu’une seule manière de faire l’agriculture et surtout, il n’y a pas de recette magique qui fonctionne pour tous. Chaque entreprise a ses particularités, ses besoins et ses valeurs bien à elle. Pour Hugues et Dan Morissette, propriétaires de la Ferme Mawcook inc. à Granby, la biodiversité est au cœur même de l’agriculture. En effet, depuis plus de 10 ans l’entreprise oriente ses pratiques culturales de manière à diminuer leur impact sur l’environnement. Pour ce faire, ils limitent leur utilisation de pesticides, implantent des cultures de couverture, font du semis direct et plus encore.

À la ferme comme à la maison !

Photo de la famille Beaudry

Lors d’un transfert de ferme, il faut prendre des ententes entre parents, enfants, frères et sœurs, plutôt qu’avec un investisseur et décider comment l’entreprise sera transmise. Comme il existe autant de situations qu’il existe d’entreprises, il n’y a pas de recette miracle pour le faire.

Comment partir une entreprise agricole?

Lorsqu’on est issu du monde agricole, notre entourage est là pour nous aider à réaliser ce projet, mais qu’en est-il lorsqu’on ne vient pas de la campagne? C’est le défi qu’ont relevé Marc-Olivier Saint-Amant et Julie Prudhommeaux il y a quelques années déjà.